Peine capitale: le National refuse l'emploi de produits suisses

Les médicaments suisses ne doivent pas servir à l'exécution de la peine de mort. Le National a adopté vendredi par 105 voix contre 70 une motion Barbara Schmid-Federer (PDC/ZH) demandant de s'aligner sur le droit de l'Union européenne.La Suisse interdirait ainsi l'exportation de médicaments s'ils sont susceptibles d'être utilisés pour l'exécution de la peine capitale. Actuellement, l'utilisation de médicaments pour exécuter des êtres humains dans les pays pratiquant la peine de mort ne constitue pas une fin illicite. /SERVICE


Actualisé le