Perquisitions chez des néo-nazis dans trois pays, dont la Suisse

Le domicile et des locaux de six personnes suspectées d'avoir créé un groupuscule d'extrême-droite, le "commando loup-garou", ont été perquisitionnés mercredi dans le nord de l'Allemagne, aux Pays-Bas et en Suisse. Selon la police néerlandaise, une personne aurait été interpellée aux Pays-Bas.

Par ailleurs, les cellules de deux détenus ont été fouillées en Suisse, a déclaré le procureur fédéral allemand à Karlsruhe, dans le Bade-Wurtemberg. Il a précisé que le groupuscule visait "à éliminer le système politique de la République fédérale".

Le Parquet n'a donné aucune précision sur les deux détenus concernés par ces perquisitions. Selon le site Internet "Spiegel Online", l'un d'eux aurait abattu un jeune homme à Zurich en mai 2012 avant de prendre la fuite. Il avait été interpellé peu après à Hambourg (nord de l'Allemagne) et livré à la Suisse.

Prisonniers suisses figures importantes

Le suspect n'a pas choisi Hambourg au hasard, a estimé le Parquet. Avant d'avoir pris la poudre d'escampette, l'homme se trouvait en liberté, alors qu'il avait été condamné à 39 mois d'emprisonnement en janvier 2012 par la justice de Soleure pour plus de quarante infractions antérieures.

D'après le "Spiegel Online", ces deux détenus étaient à l'origine du réseau et en étaient les figures de proue. Des accusations qui reposent principalement sur des témoignages. Le Parquet allemand n'a pas voulu confirmer ni commenter ces informations.

Système informatique crypté

Les personnes mises en cause sont présumées avoir voulu commettre des actes terroristes. Elles sont soupçonnées d'avoir fondé un groupuscule inspiré d'une unité de combat nazie créée à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Quelque 50 policiers ont été mobilisés en Allemagne pour mener ces perquisitions. Elles se sont avérées difficiles: les suspects avaient développé un programme électronique crypté, "afin de pouvoir communiquer secrètement", a précisé le Parquet allemand.

Les investigations dans les Pays-Bas et en Suisse sont menées dans le cadre de l'entraide judiciaire. L'objectif est de recueillir des éléments concernant les préparatifs d'éventuelles attaques.

De nombreux assassinats

L'Office fédéral de la justice a confirmé mercredi à l'ats que le ministère public zurichois a été chargé d'organiser des perquisitions et des interrogatoires. Ce dernier n'a pas voulu indiquer dans quels cantons les perquisitions avaient eu lieu.

Le "commando loup-garou" a été fondé en 1944 par le chef des SS Heinrich Himmler. L'organisation se battait au départ contre l'occupation alliée et soviétique, avant d'entrer dans la clandestinité pour combattre les nouveaux envahisseurs du sol allemand. De nombreux assassinats leur sont attribués.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus