Prévoyance vieillesse: réforme plutôt bien accueillie (sondage)

Près de deux Suisses sur trois accueillent plutôt favorablement le projet de réforme de la prévoyance vieillesse d'Alain Berset. Selon un sondage de gfs.bern, commandé par Pro Senectute et publié ce week-end par la RTS et la "NZZ am Sonntag", 28% y sont plutôt opposés et 10% n'ont pas d'avis.

Quelque 62% des sondés sont favorables à la retraite des femmes à 65 ans, une des mesures phares transmises mercredi passé au Parlement par le Conseil fédéral. Autre proposition centrale, la hausse de la TVA est soutenue par 53% des sondés. Ils ne sont en revanche que 19% à accepter de voir baisser les rentes du 2e pilier sans contrepartie.

"D’abord, nous sommes surpris, car la population est au courant du contenu de la réforme et l’accepte. Ensuite, toutes les classes d’âge, aussi bien les jeunes que les seniors, soutiennent ce paquet", a expliqué Werner Schärer, président de Pro Senectute, samedi soir sur la RTS.

Travailler ou cotiser

En regardant les appartenances partisanes des sondés, la réforme est d'abord soutenue par les Verts, suivis des socialistes. Les moins prompts à adhérer au projet sont les électeurs UDC et libéraux-radicaux, mais le taux d'acceptation dépasse là aussi la barre des 50%.

Selon M. Schärer, "il y a une différence entre les générations dans le sens que les personnes âgées sont plus en faveur de la réforme que les jeunes. De même, les femmes soutiennent plus fermement cette révision que les hommes."

S’il fallait choisir une méthode, la moitié préfère cotiser davantage, tandis que 30% des sondés choisissent de travailler plus. Ils sont 11% en faveur d'une diminution des rentes avant tout, tandis que 12% rejettent les trois solutions.

/ATS


Actualisé le