Procès Sperisen: le procureur requiert la prison à vie

Le premier procureur Yves Bertossa a requis vendredi devant le tribunal criminel de Genève la prison à vie à l'encontre de l'ex-chef de la police du Guatemala Erwin Sperisen. Ce binational suisse-guatémaltèque est accusé d'avoir ordonné l'assassinat de neuf détenus et d'avoir lui-même abattu un prisonnier.

Yves Bertossa a dénoncé un "nettoyage social" commis sur ordre d'Erwin Sperisen par un escadron de la mort lors de l'assaut de la prison de Pavon en 2006 et lors de la traque de trois fugitifs du pénitencier "El Infiernito" en 2005. "C'est le crime dans ses plus bas aspects", a-t-il relevé.

Erwin Sperisen s'est érigé en Dieu en éliminant les gens jugés inutiles, a martelé le premier procureur. Ce dernier a dénoncé la lâcheté et la froideur de ces assassinats ordonnés par Erwin Sperisen.

Crimes d'Etat

Dans son réquisitoire de trois heures, il a voulu rendre "un peu de dignité" aux dix victimes tuées "comme des bêtes à l'abattoir". Ces assassinats sont des crimes d'Etat organisés par les plus hautes instances sécuritaires du pays, a relevé le premier procureur. En tuant de la sorte, l'Etat assassine également ses propres lois et sa démocratie, selon M. Bertossa.

Pavon était considéré comme une plate-forme du crime organisé et les victimes étaient des criminels. "Et alors ?", s'est interrogé M. Bertossa. Des millions de Guatémaltèques se battent contre ce système étatique qui tue, a-t-il relevé en rappelant les 200'000 morts suite au coup d'Etat dans les années 80.

Super-flic ou chef incompétent

Le premier procureur a démonté la défense d'Erwin Sperisen qui affirme que "les détenus sont morts dans le cadre d'un affrontement et que s'il devait en être différemment, il n'y pouvait rien". "Comment peut-on d'un côté se présenter comme un super-flic anti-corruption et de l'autre devenir le chef le plus incompétent dans deux opérations importantes", a demandé M. Bertossa.

Le procès se poursuit lundi avec la plaidoirie des parties plaignantes. Le verdict est attendu vendredi 6 juin.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus