Procès des deux incendiaires de la bibliothèque de Lausanne

Le procès de deux jeunes femmes âgées de 20 et 22 ans s'est ouvert lundi devant le Tribunal correctionnel de l'Est Vaudois à Vevey. En janvier 2013, elles ont mis le feu aux locaux de la bibliothèque municipale de Lausanne.

Les dégâts occasionnés dans la bibliothèque de Chauderon ont été estimés à 1,5 million de francs par la Ville. Les deux accusées, qui admettent les faits qui leur sont reprochés, comparaissent aussi pour plusieurs autres délits.

Crime "sous le coup de l'énervement"

Les deux jeunes femmes ont pénétré dans les locaux par effraction, en forçant une porte d'accès au moyen d'un pied de biche. Elles ont fouillé les bureaux durant cinq heures, et tenté sans succès d'ouvrir le coffre-fort de l'institution.

Enervées de ne pas avoir pu récolter de butin, selon leurs propres déclarations, elles ont décidé de mettre le feu aux locaux. Les accusées ont créé deux foyers d'incendie dans deux pièces différentes, "pour que ça prenne plus vite".

Le feu, l'eau et la fumée ont causé des dégâts aux bâtiments et endommagé des ouvrages pour quelque 80'000 francs, selon une estimation en début d'enquête. Les jeunes femmes ont pu être arrêtées peu après grâce aux caméras de surveillance de Chauderon.

Geste "impardonnable"

A l'audience, les incendiaires ont exprimé leurs regrets d'avoir commis un acte qu'elles jugent "impardonnable". Elles ont prétendu avoir eu dans un premier temps l'intention d'aller cambrioler un solarium. Elles n'auraient pénétré dans le bâtiment que "parce qu'elles cherchaient des toilettes".

Toutes deux sont en détention depuis janvier 2013, et principalement accusées d'incendie intentionnel. D'autres infractions commises entre septembre 2011 et novembre 2012, dont plusieurs brigandages, leur sont reprochées. Elles s'en sont notamment prises à des contrôleurs de bus et à des agents de sécurité à la gare de Lausanne.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes