Procès du "forcené de Bienne": zones d'ombre sur sa cavale

Le retraité biennois qui avait tenu la Suisse en haleine durant dix jours en septembre 2010 comparaît depuis lundi devant le tribunal à Bienne. Celui que la presse a désigné sous le nom de "forcené" n'a pas fait de révélations sur les zones d'ombre entourant sa cavale.Le presque septuagénaire - il aura 70 ans cette année - s'est présenté comme une victime d'un Etat policier qui n'a cessé selon lui de le harceler. Dans un discours parfois décousu mais aussi combatif, il a dénoncé tour à tour la justice, la police et les autorités, accusées d'opprimer le peuple. Jamais il n'a mis en doute le bien-fondé de ses actes. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus