Proche-Orient Calmy-Rey reparle de l'Initiative de Genève

La présidente de la Confédération Micheline Calmy-Rey a regretté mercredi à la tribune de l'ONU le durcissement au Proche-Orient depuis un an. Sans se prononcer sur la question d'un siège palestinien à l'ONU, elle a estimé que l'Initiative de Genève était toujours à disposition dans la recherche de la paix.Dans son discours devant l'Assemblée générale de l'ONU à New York, Mme Calmy-Rey a regretté "que le désir de renouveau qui a accompagné le printemps arabe n'ait pas permis de relancer le processus de paix au Proche-Orient". "Cette année passée a été une année de plomb, qui n'a pas débouché sur des progrès mais sur la stagnation et même sur un durcissement", a-t-elle ajouté. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes