Prothèses: dénonciation pénale à Genève contre la société PIP

L'association genevoise "Victimes du 95 C" demande au procureur général de Genève d'ouvrir une procédure pénale contre la société PIP pour avoir vendu "des prothèses mammaires frauduleuses" en Suisse. Une dénonciation pénale a été envoyée mardi au Parquet.Selon Christian Grobet, l'avocat de l'association, le fabricant français Poly Implant Prothèse (PIP) a mis la vie de milliers de femmes en danger en commercialisant des produits peu fiables, remplis d'un gel "artisanal" de mauvaise qualité et bien meilleur marché que celui normalement utilisé pour ce type d'implants. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes