Question jurassienne: les bureaux de vote pris d'assaut

Les citoyens du canton du Jura et du Jura bernois se sont rendus aux urnes en nombre ce week-end pour voter sur leur avenir. La votation régionale fait l'objet d'une surveillance particulière, avec la présence d'une quinzaine d'observateurs de la Confédération.

A Moutier, ville qui fait l'objet d'une attention particulière, l'affluence était grande dimanche matin sous l'oeil des photographes et des cameramen. Il y a davantage de votants que d'habitude, a indiqué à l'ats Marlyse Bleuer, vice-présidente du bureau de vote.

La participation a aussi été plus importante du côté des votes par correspondance, selon elle. Aucun incident n'a été constaté. L'ambiance restait bon enfant.

A midi, les urnes ont été scellées et transportées par la police cantonale vers le local de dépouillement. Les bulletins touchant à la votation régionale sont contrôlés par des élus communaux. Exceptionnellement et à la demande du canton, le dépouillement a lieu en public, a relevé Mme Bleuer.

Observateurs visibles

Les observateurs fédéraux se sont rendus dans une douzaine de bureaux de vote dès samedi. La liste des localités est tenue secrète pour éviter tout débordement, mais leur présence est visible. "Jusqu'à présent, aucun problème n'a été décelé", a précisé à la presse Jean-Christophe Geiser de l'Office fédéral de la justice (OFJ).

Les observateurs sont tous des collaborateurs de l'OFJ, majoritairement francophones, et n'exercent leurs droits politiques ni dans le canton du Jura ni celui de Berne. C'est à la demande des gouvernements jurassiens et bernois que la Confédération a dépêché ces personnes.

Démarche exceptionnelle

L'envoi des observateurs neutres pour suivre un scrutin en Suisse est une démarche exceptionnelle mais pas inédite. Lors des plébiscites des années 1970, qui ont débouché sur la création du canton du Jura, des observateurs avaient déjà été dépêchés dans la région jurassienne. Mais le déploiement avait alors été bien plus conséquent avec plusieurs dizaines d'observateurs.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes