Quinze ans de prison pour viol aggravé et homicide par négligence

La justice zurichoise a condamné mercredi un récidiviste de 27 ans à 15 ans de prison pour viol aggravé sur une barmaid, notamment. Ce récidiviste avait en outre pris le volant en état d'ébriété, perdu la maîtrise de son véhicule et percuté plusieurs passants sur un trottoir devant un bar à Zurich. L'accident avait fait un mort.

Le Tribunal de district de Zurich a reconnu l'accusé coupable de viol aggravé, contrainte sexuelle aggravée, tentative de lésion corporelle grave, homicide par négligence et de divers autres délits. Alcoolique, le prévenu devra se soumettre à une thérapie ambulatoire pour traiter son addiction. Il devra en outre verser à la jeune femme 13'000 francs de réparation pour tort moral.

L'avocat du prévenu a annoncé à la radio alémanique qu'il ferait appel du jugement. Selon lui, les viols qu'auraient commis son client ont été inventés.

Les faits se sont produits dans la nuit du 9 au 10 février 2012 dans le quartier chaud de la Langstrasse. L'homme alors âgé de 25 ans s'adresse à la jeune femme dans le bar où elle travaille. Plus tard, il l'agresse dans la rue à coups de bâton en acier sur la tête et l'emmène, selon la Cour, pour la battre et la violer à plusieurs reprises dans une chambre qu'il occupe provisoirement.

A contresens

La victime réussit finalement à s'échapper. Ivre, le violeur monte dans sa voiture et s'engage à contresens dans la Langstrasse, rue à à sens unique. Perdant la maîtrise de son véhicule, il termine sa course dans la vitrine d'un bar après avoir happé au passage cinq personnes sur le trottoir.

Un homme de 39 ans a perdu la vie dans l'accident. Les quatre autres passants ont été en partie grièvement blessés. Le conducteur a aussitôt été arrêté par la police.

Récidive en pleine procédure

Le drame de la Langstrasse s'est déroulé alors même qu'une procédure judiciaire était en cours dans le canton de Soleure contre le jeune homme pour des faits remontant à 2009. Dans cette affaire, le principal intéressé a été condamné en deuxième instance à une peine ferme de trois ans pour tentative de viol et contrainte sexuelle.

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus