Radium: nouvelles analyses dans une ancienne décharge à Bienne

La Ville de Bienne va ordonner de nouvelles analyses dans une ancienne décharge pour y détecter d'éventuels résidus radioactifs. Le Conseil municipal a accordé un crédit de 100'000 francs pour sonder les sols de l'ancienne décharge du Marais de Mâche.

Il s'agira de prélever des échantillons de gaz du sous-sol et de la nappe phréatique, ont expliqué les autorités municipales. L'objectif est d'obtenir des informations sur des risques potentiels liés à des déchets industriels radioactifs, a ajouté l'exécutif biennois dans un communiqué.

Des analyses sont de toute façon exigées par le canton de Berne pour assainir les sites pollués. En raison de la découverte récente de matériaux radioactifs (radium) sur la décharge des Marais de Brügg près du chantier de l'A5, le Conseil municipal a décidé de contrôler une potentielle contamination aux résidus radioactifs.

Site gravement pollué

Les autorités communales et cantonales savent depuis longtemps qu'il s'agit d'un site gravement pollué. La décharge a été utilisée entre 1937 et la fin des années 1960 pour l'élimination des ordures ménagères.

Après sa fermeture, elle a été comblée et recouverte d'une couche de terre. L'Office cantonal des eaux et des déchets (OED) du canton de Berne a recensé 4873 sites pollués, dont 1857 sont précisément d'anciennes décharges. Quarante-sept d'entre elles exigent un assainissement.

Déchets liquides

Des premiers examens ont été réalisés sur la décharge en 2001. Ils avaient révélé qu'en plus des ordures ménagères, des déchets liquides comme du diluant et de l'acétone avaient aussi été déversés dans cette zone. D'autres analyses ont ensuite été menées dont les résultats ont incité l'OED à exiger, en 2013, de nouveaux examens.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes