Sion bat un record de chaleur vieux de près de 50 ans

Les records continuent de tomber avec la canicule qui s'étend sur la Suisse depuis quelques jours. Mardi, c'est Sion qui a connu son jour de juin le plus chaud de l'histoire des mesures, entamées en 1958. Avec 36,2 degrés à 14h30, il a fait plus de 1 degré de plus que le 25 juin 1965, date du précédent record, a indiqué MétéoSuisse.

Le chef-lieu valaisan était déjà la ville la plus chaude de Suisse lundi, avec 34,5 degrés. D'autres records de juin ont été battus mardi, à Elm (GL/31,2 degrés) et Meiringen (BE/33,7), a précisé MétéoSuisse.

De son côté, MeteoNews annonçait 36,7 à Berneck (SG), 36,2 à Bad Zurzach (AG), 35,9 à Coire, 35,7 à Sarnen, 35,5 à Frauenfeld, 34,8 à Lucerne, 34,6 à Altdorf et 34,1 à Bâle.

Moins chaud en Suisse romande

Comme lundi et à l'exception notable du Valais, il a fait un peu moins chaud - entre 31 et 32 degrés - en Suisse romande qu'outre-Sarine. MétéoSuisse signalait 31,6 degrés à Neuchâtel, 31,3 à Delémont, en baisse de trois degrés par rapport à lundi, et 29,1 à La Chaux-de-Fonds.

La chaleur s'est également illustrée en montagne avec 21,4 degrés au sommet du Moléson (FR), 26,8 à Crans-Montana (VS) et 28,5 à La Brévine (NE). Le record absolu de chaleur en Suisse a été mesuré durant la canicule de 2003 à Grono (GR), avec 41,5 degrés.

De nombreux endroits en Suisse ont également connu une nuit tropicale de lundi à mardi: le mercure n'est pas descendu en dessous de 20 degrés. Il a fait le plus chaud à Stockeren, près de Berne, avec 25,7 degrés, a annoncé SRF Meteo.

Orages potentiellement violents

Cet air chaud et instable va être balayé jeudi par des orages potentiellement violents, a précisé à l'ats Lionel Fontannaz, de MétéoSuisse. Ils pourraient être associés à des précipitations conséquentes.

La fin de la semaine s'annonce ensuite très variable avec des averses et des températures nettement plus fraîches qui auront bien du mal à atteindre la barre des 20 degrés l'après-midi.

/SERVICE


Actualisé le