Sperisen: la justice genevoise va solliciter le Guatemala

Le premier procureur genevois Yves Bertossa va envoyer prochainement une commission rogatoire au Guatemala dans le cadre de son instruction sur Erwin Sperisen, accusé d'exécutions extrajudiciaires. Les avocats de l'ancien chef de la police guatémaltèque s'insurgent.

"Le procureur accepte de livrer le contrôle de son instruction aux instances du Guatemala qui ne sont pas soumises à la Convention européenne des droits de l'homme", estiment Mes Florian Baier et Giorgio Campa, confirmant une information publiée jeudi par "Le Matin".

Selon les deux défenseurs d'Erwin Sperisen, la commission rogatoire vise à entendre 19 témoins dont les déclarations sont pourtant déjà portées au dossier. Cette nouvelle commission rogatoire sert à justifier la détention provisoire d'Erwin Sperisen, dénoncent-ils.

Le premier procureur Yves Bertossa confirme que la commission rogatoire est sur le point d'être envoyée. Mais il ne veut pas se prononcer sur son contenu, ni sur les suites de l'instruction.

Erwin Sperisen, double national suisse et guatémaltèque, a été arrêté en août dernier à Genève. Sa détention provisoire a été prolongée à plusieurs reprises.

L'ex-chef de la police du Guatemala est suspecté d'avoir exécuté ou fait exécuter douze personnes entre novembre 2005 et 2006. Ces faits avaient été dénoncés à la justice par des associations.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes