Succès des festivités du débarquement des Suisses à Genève

Les festivités du bicentenaire du débarquement des troupes confédérées qui ont animé Genève ce week-end ont attiré environ 60'000 personnes. Moments forts de ces célébrations: le grand défilé historique samedi et la parade navale des barques du Léman dimanche.

Le débarquement des troupes suisses au Port Noir le 1er juin 1814 a préfiguré l'adhésion de Genève à la Suisse. Dimanche, les troupes soleuroises et fribourgeoises ont à nouveau accosté, en habits d'époque et en présence de leurs autorités cantonales.

Les salves de canons et de fusils ont rythmé la cérémonie officielle de dimanche colorée par le défilé des sociétés patriotique. Dans leurs discours, le président du Conseil d'Etat genevois François Longchamp et le maire de la Ville de Genève Sami Kanaan ont rappelé que c'est l'ouverture vers l'autre qui fait la force de Genève.

Les quais étaient noirs de monde pour admirer la parade navale des six barques à voiles latines du Léman. Ces impressionnantes embarcations ont navigué toute la journée sous le soleil, toutes voiles dehors.

Plongée en 1814

Samedi, la foule a assisté au défilé du cortège historique et contemporain qui a rassemblé 1400 personnes. La plongée dans le passé était garantie avec les voitures d'époque, les pompiers, les soldats de la Mob ou les policiers en uniforme.

Les participants ont passé devant la tribune officielle qui accueillait des représentants de tous les cantons, des autorités genevoises cantonales et communales ainsi que du Président de la Confédération Didier Burkhalter.

"Mariage de raison"

Le président de la Confédération a rappelé le socle de valeurs partagées qui réunissent les Genevois et les Suisses depuis 200 ans: la liberté, la solidarité et la responsabilité. François Longchamp a évoqué pour sa part le "mariage de raison" entre Genève et la Suisse en 1814.

Les célébrations autour de la Rade ont débuté vendredi soir avec la première de la fresque historique "1814 ou la cuisine de l'histoire" mise en scène par Nicolas Musin. Ce spectacle sera donné jusqu'au 11 juin.

Pas de bains

Des bains lacustres au Pont de la Machine auraient dû rafraîchir le public. Mais ils n'ont finalement pas pu être installés à temps en raison d'un niveau d'eau trop élevé, a expliqué à l'ats Stéphanie Auger, coordinatrice des festivités. Ils devraient être ouverts d'ici une dizaine de jours.

Stéphanie Auger se réjouit du succès populaire pour un événement qui aurait pu sembler a priori un peu poussiéreux. Dans le détail, 10'000 personnes ont participé aux différentes attractions vendredi, 30'000 samedi et 20'000 dimanche, explique-t-elle.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus