Trois explosions simultanées provoquent deux incendies à Bulle (FR)

Trois explosions se sont produites samedi en fin de matinée à Bulle (FR), sans faire de blessés, mais privant une grande partie de la ville de courant. Elles ont eu lieu sur le chantier d'une entreprise de biopharmaceutique et sur deux transformateurs électriques, qui ont pris feu. Les dégâts sont importants.

Une quinzaine de personnes étaient en train d'effectuer des travaux électriques sur le chantier du groupe belge UCB Farchim, situé dans une zone industrielle proche de la gare. Lors d'un couplage entre deux réseaux électriques de moyenne tension, les travailleurs ont entendu un bruit inquiétant, écrit la police fribourgeoise dans un communiqué.

Alors qu'ils avaient évacué les locaux, une explosion s'est produite vers 11h15, provoquant d'importants dégâts à un des bâtiments du groupe qui avait démarré les travaux de sa nouvelle unité de production biotechnologique en mai 2012. Aucun incendie n'a eu lieu.

Fumée noire pas toxique

Simultanément, deux stations abritant des transformateurs en ville de Bulle, notamment dans le quartier de la gare, ont explosé et ont été entièrement détruites par les flammes. Une épaisse fumée noire s'est dégagée.

Le fort vent a soufflé en direction de la ville la fumée qui sentait le plastique brûlé, a constaté un photographe de Keystone sur place. La police a appelé les habitants à fermer les fenêtres et à rester chez eux. Selon un porte-parole, il s'agissait d'une mesure de précaution, mais la fumée n'était finalement pas toxique.

Magasins fermés

Vers 14h00, les incendies étaient maîtrisés et les lieux sécurisés. Une soixantaine de pompiers ont été mobilisés.

Ces explosions ont privé d'électricité une grande partie de la ville, qui compte 25'000 habitants. Des centres commerciaux ont été fermés suite à la coupure de courant et la circulation a été perturbée. Tous les foyers devaient être à nouveau alimentés dans la soirée, selon la police.

Deux personnes ont été incommodées par la fumée. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de ces explosions.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes