Trombes d'eau et fraîcheur: le début juillet est pourri

La Suisse grelotte, en plus d'avoir les pieds dans l'eau: la dépression qui arrose copieusement toutes les régions a aussi amené une fraîcheur quasi automnale. Les températures sont tombées 10 degrés en dessous de la moyenne. Et les eaux de l'Aar sont si hautes que la navigation y est suspendue dès vendredi.

A la place des 23 degrés de saison, les thermomètres n'affichaient jeudi qu'un frisquet 13 degrés. La limite des chutes de neige a même dégringolé à 1800m la nuit de mercredi à jeudi, avant de remonter à 2400m, a précisé à l'ats Christophe Voisard, de l'institut fédéral météorologique.

Le glacier des Diablerets (VD) s'est couvert de 66 cm de neige fraîche. Il en est tombé 23 cm sur les pics entourant Zermatt (VS) et 10 cm sur le Titlis près d'Engelberg (OW).

Entre 70 et 120 litres de pluie

En plaine, les précipitations n'ont pas été moindres. Entre dimanche et mercredi, il a plu en moyenne entre 70 et 120 litres par mètres carré. Et durant les dernières 24 heures, certaines régions de Suisse romande ont à nouveau été arrosées de 30 litres de pluie par mètre carré.

Abreuvés par autant d'eau, lacs et cours d'eau de Suisse voient leur débit augmenter, sans toutefois atteindre le niveau de danger 2 (sur 5; le niveau 2 signifie "danger limité"), sauf le lac de Lugano. L'Office fédéral de l'environnement prévoit cependant que ses eaux baissent lentement les prochains jours, écrit-il sur son site.

Eviter le seuil critique

L'Aar, en crue, a contraint la Société de navigation du Lac de Bienne (SNLB) de suspendre à partir de vendredi ses courses sur le fleuve. Les autorités ont augmenté le débit du canal Nidau-Büren pour éviter que le niveau du lac de Bienne n'atteigne un seuil critique.

Les bateaux ne circuleront plus jusqu'à nouvel avis sur le large bras de l'Aar, entre Bienne et Soleure. Mais les croisières sur le lac de Bienne et la course des Trois-Lacs sont maintenues.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes