Trop de légionelles dans un tiers des jacuzzis contrôlés en 2012

Les chimistes cantonaux romands tirent un bilan peu satisfaisant des contrôles effectués en 2012. Testés pour la première fois, les jacuzzis publics ont révélé des résultats inquiétants: près de 35% des 129 bassins analysés contenaient trop de légionelles.

Ces bactéries sont dangereuses pour la santé, a indiqué vendredi à l'ats Patrick Edder, chimiste cantonal de Genève. Les jacuzzis exigent une gestion très précise du débit d'eau et un degré très élevé d'hygiène, souligne-t-il.

Les bassins qui présentaient des valeurs trop élevées de légionelles ont dû être vidés et nettoyés. Ces petites piscines chaudes à remous se trouvent notamment dans des hôtels ou dans les complexes de bains thermaux.

Mauvais résultats des piscines

Les piscines publiques ont également été testées. Les résultats ne sont pas bons non plus: 49% des eaux analysées ont révélé des concentrations en produits de chloration, tels que le chloroforme, excédant les valeurs autorisées. Ces produits sont toxiques autant pas inhalation que par transmission cutanée, rappelle le chimiste cantonal.

Au total, les chimistes cantonaux romands ont contrôlé 2797 produits alimentaires et objets usuels en 2012. Sur cette palette, 9,3% des échantillons prélevés ne répondaient pas aux exigences légales, indiquent les chimistes cantonaux dans un communiqué.

Ces chiffres ne sont toutefois pas représentatifs de l'ensemble du marché, étant donné que les contrôles sont effectués de manière ciblée sur des produits susceptibles de poser problème, a précisé M.Edder. La tendance est cependant en baisse par rapport à l'exercice 2011 où 14% des échantillons étaient non-conformes.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus