Trop de suisse-allemand menace la cohésion nationale

Des mesures pour dépasser l'antagonisme entre suisse-allemand et allemand doivent être mises en place rapidement, ont estimé les 80 participants au colloque du Forum Helveticum. De bonnes compétences en allemand dans la population alémanique sont essentielles pour la cohésion nationale.

Si rien n'est fait, la Suisse sera confrontée à de sérieux problèmes liés aux langues et à la compréhension interculturelle, aussi bien au niveau national qu'international, ont averti les participants à ce colloque organisé lundi à Berne. Les premières mesures devraient être appliquées d'ici la fin de l'année.

Pour que le dialecte et l'allemand soient moins considérés comme des antagonistes par la population alémanique, les experts appellent à agir prioritairement dans les domaines de la formation, de l'école et des médias. Ils proposent donc de former les enseignants alémaniques afin qu'ils aient "une approche décomplexée de l'allemand" et "le courage de parler un allemand suisse".

Dès l'école enfantine

Dans les classes d'école enfantine, il s'agit de trouver un bon équilibre entre allemand et dialecte, et non pas de se limiter au suisse-allemand, ajoutent-ils. En effet, comme à cet âge les enfants ont la faculté d'acquérir facilement et avec plaisir les deux langues, l'école enfantine est le lieu idéal pour promouvoir leur utilisation simultanée.

Enfin, les médias de services public sont appelés à faire davantage. Dans son catalogue de mesures 2013, Forum Helveticum conseille notamment de diffuser en allemand des émissions concernant des thèmes d'intérêt national (comme l'émission politique "Arena") ou pouvant intéresser les étrangers, y compris les touristes (comme la météo).

Beat Zemp, président central de l'association faîtière des enseignants alémaniques, ou Hans Ambühl, secrétaire général de la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l'instruction publique, ont notamment suivi le colloque. La SSR participe également au dialogue.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes