UDC: l'école doit préparer à la vie professionnelle, selon Brunner

L'école obligatoire doit davantage préparer les élèves aux exigences de la formation professionnelle. Réunis en congrès spécial samedi à Würenlos (AG), les délégués de l'UDC ont adopté une résolution contenant une dizaine de mesures visant à renforcer performance et discipline dans les classes.

Les écoliers sont de moins en moins préparés à la vie professionnelle, a critiqué le président de l'UDC Toni Brunner. Elle est devenue un terrain apprécié pour des réformes et des expérimentations de tout genre.

Le corps enseignant n'enseigne pas, il est pleinement occupé par le "classroom management", a poursuivi Toni Brunner. Les élèves n'apprennent plus, mais doivent travailler de manière créative.

Casque Pamir

A ceux qui n'arrivent pas à se concentrer dans cette pagaille, il est conseillé de porter un casque de protection, a ironisé le président de l'UDC. Et de se mettre un Pamir sur les oreilles sous les applaudissements de l'assemblée.

Aussi, cette journée spéciale du parti était axée autour de l'école obligatoire et du monde professionnel. En avril, l'UDC avait déjà présenté un papier de position de 75 pages sur le sujet.

Moins de thérapie

L'engagement excessif de spécialistes en pédagogie curative fait que "dans plusieurs cantons, plus de la moitié des élèves font l'objet de mesures spéciales, sans succès la plupart du temps". L'école obligatoire est ainsi devenue beaucoup plus chère, mais elle a perdu en qualité, relève l'UDC. Désormais, les maîtres de classe doivent décider quand et où une aide thérapeutique est nécessaire.

Le parti veut aussi faire primer les branches fondamentales (mathématiques et langue maternelle) sur l'enseignement "précoce et superficiel" d'autres langues, qui n'est que "l'effet nuisible d'une mode". Les enfants étrangers auraient alors une année au maximum de cours de langue intensifs avant de rejoindre une classe régulière.

Salaires au mérite

La résolution de l'UDC se concentre également sur la formation professionnelle. Pour sauvegarder le système des apprentissages, les PME doivent pouvoir bénéficier d'allègements fiscaux.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes