Ueli Maurer lance la campagne des Gripen depuis Adelboden

Le peuple se prononcera vraisemblablement en mai sur l'achat des 22 avions de combat Gripen. Le ministre de la défense, et encore président de la Confédération pour quelques jours, Ueli Maurer a profité vendredi de sa rencontre annuelle avec la presse à Adelboden (BE) pour lancer la campagne.

Mais celui qui est à 90% sûr de se représenter à l'élection du Conseil fédéral en 2015 a d'abord tenu à affronter les journalistes au cours d'une partie de pétanque sur glace. Avec succès.

Le combat qu'il devra mener pour convaincre de la nécessité d'acheter les avions du Suédois Saad s'annonce un peu plus coriace. Vu le nombre de signatures déjà récoltées par les milieux référendaires, la tenue d'une votation s'annonce incontournable.

Comme le toit d'une maison

Le ministre de la défense a comparé la défense aérienne au toit d'une maison pour justifier l'acquisition. Or "notre toit se perce lentement". Si cela peut tenir par beau temps, cela ne fera plus l'affaire en cas de tempête.

L'achat des Gripen doit aussi être apprécié dans un cadre géopolitique plus large, selon Ueli Maurer. La Suisse ne sera pas épargnée par les différends concernant des territoires, de voies d'accès ou des ressources. Mais contrairement à auparavant, on ne sait plus d'où et comment attaque l'adversaire.

Réforme terminée en 2022

L'armée doit s'adapter à la menace. Pour le conseiller fédéral, la défense contre les attaques cybernétiques est centrale. Il est aussi important d'équiper de manière complète l'armée et de lui permettre de réagir rapidement.

La réforme et la "stabilisation" de l'armée devrait être terminée au plus tard en 2022. La votation sur les Gripen arrive un peu tôt pour mettre en perspective tous ces éléments. "Beaucoup de personnes doivent encore tourner la tête pour regarder en direction de ces nouvelles menaces".

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes