Ultimatum fixé à lundi midi pour les Yéniches à Nidau (BE)

La Ville de Bienne a fixé un ultimatum aux gens du voyage stationnés à Nidau, dans la commune voisine de Bienne. Les Yéniches ont jusqu'à lundi midi pour quitter l'ancien site d'Expo.02, a précisé la police biennoise. Depuis dimanche, des Yéniches sont également stationnés à Porrentruy.

Les Yéniches saluent toutefois le fait qu'ils puissent "reprendre leur souffle" et ne pas "craindre" une intervention de la police à Bienne, a souligné leur représentant et président du mouvement des gens du voyage suisses Mike Gerzner. De nouvelles négociations devraient se tenir lundi avec la Ville de Bienne, prédit-il.

"Nous devrons alors regarder si nous pouvons rester plus longtemps ou si une place de transit fixe nous est mise à disposition." La Ville de Bienne est propriétaire de la parcelle sur laquelle les nomades se sont installés suite à l'évacuation de leur campement de protestation à Berne.

Trop tôt pour prédire la suite

Il est encore trop tôt pour prédire ce qui se passera si les gens du voyage demeurent après l'ultimatum de lundi midi sur le site qu'ils occupent à Nidau. Les autorités politiques devront décider si une intervention policière est nécessaire, a déclaré de son côté à l'ats le chef de la sécurité publique de Bienne, André Glauser.

A Porrentruy

En outre, depuis dimanche, 15 à 20 caravanes stationnent sur une place à Porrentruy (JU), a indiqué Gérard Mühlhauser, porte-parole des gens du voyage. Selon lui, un accord a été trouvé avec les autorités et les Yéniches peuvent y rester jusqu'à nouvel avis.

Mais les autorités jurassiennes compétentes n'étaient pas joignables dimanche pour une prise de position.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes