Un aperçu de l'histoire genevoise depuis 1814 a défilé samedi

La foule était au rendez-vous samedi à Genève pour fêter le bicentenaire du débarquement des troupes conférées au Port-Noir, événement qui a préfiguré l'adhésion de Genève à la Suisse. Le grand défilé historique a permis aux Genevois de remonter le temps jusqu'en 1814.

Pendant près de trois heures, les 1200 participants du cortège ont défilé du parc des Bastions jusqu'au Port-Noir. La plongée dans le passé était garantie avec les voitures d'époque, les pompiers, les soldats de la Mob ou les policiers en uniforme, pour le plus grand bonheur du public.

Le 21e siècle n'était pas oublié avec un clin d'oeil au CERN et à son accélérateur de particules. Des représentantes de la Genève internationale parées de leurs habits traditionnels ont été chaleureusement acclamées. Le cortège s'est terminé par le balai des engins de la voirie.

Les participants ont passé devant la tribune officielle garnie des représentants de tous les cantons, des autorités genevoises cantonales et communes ainsi que du Président de la Confédération Didier Burkhalter, accompagné de son épouse. Les discours ont succédé au défilé.

"Mariage de raison"

Le président de la Confédération - qui aurait volontiers piqué une tête dans le lac vu la chaleur - a rappelé le socle de valeurs partagées qui réunissent les Genevois et les Suisses depuis 200 ans: la liberté, la solidarité et la responsabilité. Selon lui, la force du système suisse repose sur l'esprit des institutions: une culture de l'écoute et de l'inclusion qui porte le beau nom de concordance.

Le président du Conseil d'Etat genevois François Longchamp a évoqué le "mariage de raison" entre Genève et la Suisse en 1814. Il a insisté sur l'addition de singularités qui fait que la Suisse est multiple et complexe. Alors que "notre communauté est régionale et transfrontalière", Genève est plus que jamais suisse, a-t-il relevé.

Parade navale

Les célébrations autour de la Rade ont débuté vendredi soir avec la première de la grande fresque historique "1814 ou la cuisine de l'histoire" mise en scène par Nicolas Musin.

Dimanche, place à la parade navale des barques à voiles latines du Léman pour illustrer le débarquement des Confédérés. La Neptune est attendue avec les troupes fribourgeoises, neuchâteloises et soleuroises. Les Confédérés seront accueillis par une salve au canon, en prélude à la cérémonie officielle.

Quelques dates

Le véritable coup d'envoi de ces festivités du bicentenaire a été donné le 31 décembre 2013 pour commémorer la Restauration. En décembre 1813, Genève sortait d'une période d'une quinzaine d'années où elle avait été intégrée à la France, devenant même le chef-lieu du département du Léman. Les troupes françaises sont alors chassées par les Autrichiens et Genève devient indépendante.

Sur demande de Genève qui veut intégrer la Confédération, les troupes suisses débarquent le 1er juin 1814 au Port-Noir. Le 12 septembre de la même année, la Diète helvétique dit oui à l'adhésion du nouveau canton en même temps qu'à celle de Neuchâtel et du Valais. Cette décision est entérinée le 19 mai 1815 par la signature du traité d'adhésion de Genève à la Suisse. D'autres festivités marqueront ces événements.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes