Un ex-ministre algérien répondra devant la justice suisse

Le Tribunal fédéral (TF) juge irrecevable le recours de l'ex-ministre algérien de la défense Khaled Nezzar. Accusé de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité, l'ex-général conteste la compétence des autorités judiciaires suisses de le juger pour de tels actes.Khaled Nezzar avait été ministre algérien de la défense entre 1990 et 1994. Il a fait partie des cinq membres du Haut comité d'Etat. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes