Un livre pour éclairer les débuts de l'abbaye de St-Maurice

L'histoire de l'abbaye de St-Maurice (VS) s'enrichit d'un nouvel ouvrage basé sur les plus anciens documents évoquant le monastère. Le livre est édité par l'Université de Lausanne (UNIL) dans la collection des Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale.

Deux historiens, Eric Chevalley, maître d'enseignement et de recherche à l'UNIL, et Cédric Roduit, doctorant à l'Institut suisse de Rome, ont compilé trois textes jusqu'à présent connus uniquement des spécialistes. Ils en ont réalisé une édition critique complétée d'une traduction française accessible au grand public.

Le premier texte est une passion de saint Maurice par un auteur anonyme. Il a longtemps été ignoré ou négligé par la critique, écrit lundi l'Abbaye dans une présentation du livre. La relation des événements qui ont abouti à la mise à mort de la légion thébaine, commandée par Maurice, en fait un document original.

Culte des martyrs d'Agaune

Ce texte enrichit la discussion autour des origines du culte des martyrs d'Agaune. Il témoigne de la ferveur dont Maurice et ses compagnons bénéficièrent en Valais et dans le reste de la Gaule. La légion thébaine a été massacrée entre la fin du 3e et le début du 4e siècle dans la région de St-Maurice. Les soldats auraient, pour des raisons religieuses, refusé d'exécuter des ordres impériaux.

Le deuxième texte est consacré à la vie des premiers abbés du monastère. Il a été rédigé par un moine qui a compilé différents témoignages pour éclairer la personnalité de ces pères fondateurs.

Le troisième texte, anonyme lui aussi, raconte la passion de saint Sigismond, le roi burgonde fondateur de l'abbaye. En préambule, l'auteur donne un récit des origines burgondes, premier texte consacré à ce peuple.

Converti au catholicisme, Sigismond fonde l'abbaye en 515 sur le lieu supposé du massacre de la légion thébaine. Le lieu, nommé Agaune, prendra le nom de son protecteur St-Maurice. Elle est inaugurée le 22 septembre. C'est à cette date que, cette année, débuteront les festivités du 1500e anniversaire du monastère, le plus ancien d'Europe occupé sans interruption depuis sa création.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus