Un wagon Starbucks sur les rails dès jeudi prochain

Un wagon-restaurant du géant américain du café Starbucks circulera à partir de jeudi prochain entre Genève et St-Gall. Ce projet-pilote fait figure de première mondiale, se sont targués les CFF jeudi lors de sa présentation. Les clients devront eux payer un peu plus pour leur breuvage.

Le café crème du wagon Starbucks coûte 4.70 francs, soit 10 centimes de plus que celui du wagon Elvetino. Le cappucino (5.90 francs) est 50 centimes de plus, tout comme le Caffè Latte. Mais les portions sont plus grandes, se défendent les CFF.

Un deuxième wagon sera mis en service au printemps 2014. D'autres pourraient suivre si le succès escompté est au rendez-vous.

Ce n'est pas la première fois que les CFF tentent un partenariat avec une chaîne américaine. Au début des années 1990, les voyageurs pouvaient se restaurer dans deux wagons McDonald's. L'expérience avait fait un flop. Entre autres parce que l'odeur des friteuses se rependait dans tout le train.

Accord avec l'Autriche

Par ailleurs, les chemins de fer suisses et autrichiens ont signé jeudi à Vienne une convention de coopération pour faciliter le transport combiné rail-route entre les deux pays. Dès la mi-janvier, le trafic de marchandises sera cadencé entre Zurich et la ville autrichienne de Wels, ont indiqué CFF Cargo et Rail Cargo Group dans un communiqué.

"Nous acheminons aujourd'hui déjà des transports dans le trafic combiné jusqu'à Gossau (SG)", cette offre prolonge l'axe est-ouest, a indiqué Daniel Bürgy, responsable vente auprès de CFF Cargo, cité dans le texte. Les deux entreprises de fret envisagent de l'étendre encore jusqu'à Vienne ou Genève et Bâle, en fonction de la demande, poursuit le communiqué.

Chiffres noirs

Au premier semestre, CFF Cargo a enregistré un bénéfice net de 2,6 millions de francs, effet des mesures d'assainissement engagées en 2011. L'an dernier, la filiale de l'ex-régie fédérale avait enregistré un déficit de 22 millions. "Nous espérons atteindre les chiffres noirs cette année", a indiqué jeudi Frédéric Revaz, porte-parole des CFF.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus