Une personne sur cinq n'a pas d'appartenance religieuse en Suisse

Les personnes sans appartenance religieuse en Suisse sont presque deux fois plus nombreuses qu'en 2000. Leur part atteint 20,1% de la population, selon le recensement fédéral de 2010. Catholicisme et protestantisme restent les deux confessions les plus répandues, avec respectivement 38,8% et 30,9%.Elles ont toutefois perdu du terrain depuis 2000. Le pourcentage des catholiques romains a ainsi diminué de 3,7 points et celui des réformés évangéliques de 3,2 points, souligne l'Office fédéral de la statistique mardi dans un communiqué. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes