Victime du contraceptif Yasmin: la justice donne raison à Bayer

La jeune femme de 22 ans, victime il y a cinq ans d'une embolie pulmonaire après avoir pris la pilule Yasmin, n'obtiendra pas de dommages et intérêts de la part du groupe pharma Bayer. Le Tribunal de district de Zurich a rejeté une plainte de la famille en août. Les plaignants ont fait appel.

La famille demande des dommages et intérêts de 5,3 millions de francs et des réparations pour tort moral de 400'000 francs. La jeune femme est restée lourdement handicapée.

La Cour a rejeté cette demande. A la place, la famille devra verser 120'000 francs de frais de justice à Bayer, a indiqué mercredi à l'ats une porte-parole de la Cour suprême du canton de Zurich.

Elle confirmait une information de l'émission "Rundschau" de la télévision alémanique SRF. Selon le reportage, la plaignante n'a pas pu démontrer que les comprimés qu'elle a pris présentaient un défaut. La responsabilité du produit ne peut donc pas s'appliquer.

Un milliard versé aux Etats-Unis

La caisse maladie CSS, également partie civile puisque la jeune femme est assurée chez elle, a elle aussi fait appel. Elle exige le remboursement de plusieurs centaines de milliers de francs.

Aux Etats-Unis, Bayer a versé plus d'un milliard de dollars à plusieurs milliers de plaignantes dans le cadre d'un arrangement hors tribunal. Sa responsabilité n'a pas été déterminée.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes