Vol de diamants: détention provisoire demandée pour deux personnes

Le Ministère public genevois a déposé deux demandes de mise en détention provisoire suite à l'interpellation de huit personnes en lien avec le spectaculaire braquage de l'aéroport de Bruxelles en février dernier. Le Tribunal des mesures de contrainte se prononce vendredi matin sur ces demandes.Ces demandes de mises en détention provisoire ont été confirmées jeudi à l'ats par le responsable de la communication du pouvoir judiciaire. La brigade de répression du grand banditisme a appréhendé mardi huit individus dont un homme d'affaires et un avocat de la place. Tous deux sont prévenus de recel et d'entrave à la justice pénale."Naïf"Interrogé dans le "19.30" de la RTS et confirmant une information de "La Tribune de Genève", l'avocat de l'homme d'affaires, Me Shahram Dini, a expliqué que son client s'est montée naïf quand une de ses connaissances lui a offert deux diamants pour rembourser une dette."Mon client ne s'est pas inquiété de l'origine de ces deux pierres. Il a mis le doigt dans un engrenage qu'il ne pouvait plus maîtriser", a expliqué l'avocat.Les huit personnes interpellées ont été auditionnées mardi. La justice genevoise est sur l'affaire depuis deux mois. Elle a lancé ses investigations après avoir appris la présence d'un individu fiché au grand banditisme à Genève.L'enquête a aussi enregistré d'importantes avancées en Belgique. Le Parquet de Bruxelles a fait procéder mercredi à de nombreuses interpellations et perquisitions. Dans cette affaire, les autorités bruxelloises et genevoises ont agi avec l'objectif de récupérer la totalité du butin et de neutraliser les auteurs du braquage.100'000 francs en espècesLa justice genevoise a aussi mis la main après sur une grande quantité de diamants ainsi que sur 100'000 francs en espèces. Les diamants, dont la valeur est estimée à 40 millions d'euros, avaient été volés sur le tarmac de l'aéroport de Bruxelles lors de leur chargement dans l'avion d'Helvetic Airways qui devait les amener à Zurich.Des agents d'un transporteur de fonds étaient occupés à charger les pierres précieuses dans l'avion lorsqu'ils ont été attaqués par des individus cagoulés et déguisés en policiers. Une fois les diamants en leur possession, les malfaiteurs, lourdement armés, sont repartis prestement via la barrière qu'ils avaient défoncée en entrant dans l'enceinte de l'aéroport. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus