Votations fédérales: le gouvernement l'emporte sur toute la ligne

Le Conseil fédéral s'est imposé dimanche lors des votations fédérales. Même la controversée ouverture nocturne des magasins des stations-service a réuni une majorité de 55,8%. Comme prévu, la loi sur les épidémies a passé facilement la rampe (60%) et l'initiative du GSsA a été balayée (73,2%).

Dix-huit cantons ont approuvé la révision de la loi sur le travail. Les centres urbains l'ont plutôt soutenue alors que les campagnes se sont montrées réticentes. Ainsi un "oui" à 57,1% est sorti des urnes à Genève alors que le "non" l'a emporté par 56,7% en Valais.

Outre ce canton, seuls Fribourg (50,9%), Neuchâtel (53,3%), Uri (56,5%) et le Jura (65,3%) ont rejeté la libéralisation. Une majorité s'est dégagée pour la révision de la loi sur le travail dans le canton de Vaud (55,3%) et à Berne (53,4%).

Lutte contre les épidémies

La Suisse va moderniser aussi son dispositif pour faire face à des pandémies et autres maladies se propageant rapidement. Le peuple a accepté la loi sur les épidémies par 60% des voix. A la tête de la fronde, les sceptiques de la vaccination et la droite conservatrice n'ont pas convaincu.

Les Genevois, forts d'une des plus fortes densités médicales de Suisse, ont été les plus convaincus par la révision, qu'ils ont plébiscitée à 77,8%. Ils sont suivis par les Vaudois, avec 73,5%, et par les Bâlois, fidèles à l'industrie pharmaceutique, avec 67,7%. Seuls quatre cantons alémaniques ont placé un "non" dans les urnes.

Claque pour le GSsA

Aucune hésitation en revanche pour l'abolition du service militaire obligatoire, balayée par 73,2% des voix. Il n'y a pas eu de "Röstigraben": les Romands ont été moins catégoriques, mais aucun canton n'a soutenu le texte du Groupe pour une Suisse sans armée.

Les plus hostiles sont les Uranais (85%) devant les Nidwaldiens (84,3%) et les citoyens d'Appenzell Rhodes-Intérieures (84,2%). L'initiative obtient son meilleur score après le Jura (58,6%) et Genève, canton de Suisse le plus modéré avec seulement 57,9% de "non".

Participation honorable

Les trois objets en votation ont incité davantage de Suisses à voter que d'habitude. La participation dépasse les 46%, un score honorable mais pas exceptionnel.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes