Vote sur l'immigration: l'image de la Suisse devient "complexe"

L'image de la Suisse devient "complexe" après le vote sur l'immigration, selon Nicolas Bideau, directeur de Présence Suisse. Sa tâche ces prochains mois consistera à expliquer la démocratie suisse et rappeler les liens qu'entretient la Confédération avec l'Union européenne (UE).

Chargée d'étudier l'image que renvoie la Suisse à l'étranger, l'équipe de Nicolas Bideau était sur le qui-vive dimanche."Nous avons suivi la votation de près, car nous savions qu'un oui aurait des effets en termes d'image à l'étranger", a déclaré le directeur de Présence Suisse dans une interview parue dans "Le Temps".

L'initiative de l'UDC contre l'immigration de masse touche en effet à des problèmes très actuels dans d'autres pays et a de fait une répercussion particulière dans nombre d'entre eux. Résultat: "Globalement, on note une tonalité plutôt négative dans la couverture du vote par la presse étrangère", relève Nicolas Bideau.

"Un nouveau défi de communication à l'international s'offre à nous", ajoute-t-il, précisant que le vote suisse ne fait que refléter une réalité identique à l'étranger.

Le travail d'information commencera assez rapidement. Il sera étroitement lié aux entretiens que le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères Yves Rossier aura avec son homologue européen David O'Sullivan jeudi prochain. Nicolas Bideau a d'ores et déjà annoncé une présence forte du Pavillon suisse à l'Exposition universelle de Milan en 2015, aux côtés de celui du pays hôte.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes