Winterthour: 18 ans de prison pour le père infanticide

Le père qui a tué son fils de quatre ans dans une chambre d'hôtel à Winterthour (ZH) en 2010 écope de 18 ans de détention. Le Tribunal de district de Winterthour l'a reconnu coupable d'assassinat mercredi. L'homme âgé aujourd'hui de 63 ans ne sera en revanche pas interné, comme le demandait le Ministère public.

Le procureur avait requis une peine de prison à vie pour assassinat, ainsi que l'internement, estimant le risque de récidive important. La défense avait quant à elle plaidé le meurtre et demandé une peine de sept ans de prison.

Le procès s'était tenu en mars dernier. Le Tribunal avait réclamé une expertise supplémentaire afin de mieux pouvoir estimer si une mesure d'internement était proportionnée. Cette dernière a été présentée mercredi matin, quelques heures avant le jugement.

Les faits remontent au 26 février 2010. Le père alors âgé de 61 ans a tué son fils dans un hôtel avant de tenter de se suicider. Ils ont été découverts inconscients par le personnel de l'hôtel. L'enfant est mort peu après son hospitalisation.

Autre tentative de meurtre

Le père est accusé d'avoir fait avaler à son fils une dose non mortelle de somnifère et de l'avoir ensuite étranglé. Il voulait ainsi empêcher que la mère, une Brésilienne dont il était séparé, emmène leur enfant à l'étranger.

Dans les années 1990, le prévenu avait déjà tenté de mettre fin aux jours de son premier fils. Aujourd'hui adulte, celui-ci est resté lourdement handicapé. Malgré cet acte, les autorités de Bonstetten (ZH), où était domiciliée la famille, ont accordé la garde au père lors de la séparation du couple.

/SERVICE


Actualisé le