Yverdon: l’abuseur de trois enfants écope de 4 ans d’emprisonnement

Le tribunal correctionnel d’Yverdon-les-Bains a condamné vendredi un homme de 43 ans à quatre ans de réclusion. Entre 2004 et 2012, il a commis de nombreux abus sexuels sur trois enfants à son domicile, dans le Nord vaudois.

L’homme a été reconnu coupable de contrainte sexuelle, d’actes d’ordre sexuel avec des enfants et de lésions corporelles qualifiées. Les juges ont en outre ordonné une mesure de traitement psychiatrique ambulatoire. La défense a annoncé son intention de déposer une déclaration d’appel.

Placement en hôpital psychiatrique

Craignant qu’il tente de se suicider, le tribunal a ordonné une mesure de placement dans un hôpital psychiatrique à des fins d’assistance. L’homme pourra en sortir dès que les médecins auront pu évaluer son risque suicidaire. A la sortie de l’audience, il a déclaré qu’il allait "se battre".

Selon le jugement, la culpabilité du condamné est "lourde". Les juges l’ont décrit comme un homme "fruste, enclin à la colère et à la violence". Il a agi dans le but "égoïste" d’ "assouvir ses besoins sexuels".

Vécu traumatique

Le condamné a "exploité" la confiance que ses victimes avaient placée en lui pour commettre de graves abus. Sa responsabilité est pleine et entière. A décharge, les juges ont retenu le "vécu traumatique" de cet homme, lui-même gravement abusé dans son adolescence.

Le tribunal a admis que la société "a dans une certaine mesure une dette" envers le condamné, qui n’a à l’époque "pas été pris en charge de manière adéquate". Les juges, qui ne sont "pas restés insensibles à ses souffrances", se sont dit "préoccupés" par sa personnalité et par son avenir.

Dénégations rejetées

S’appuyant sur un "ensemble d’éléments concordants", les juges ont retenu l’essentiel des faits dont l’homme était accusé, et qu’il a toujours niés. Ils ont principalement retenu qu’il a demandé à plusieurs reprises aux enfants de lui prodiguer des fellations ou de le masturber, et qu’il leur a lui-même prodigué des attouchements.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes