AbbVie lance une offre d'achat sur Shire à 32 milliards de livres

Les laboratoires pharmaceutiques AbbVie et Shire se sont entendus vendredi sur un rachat par l'Américain de son homologue britannique pour 32 milliards de livres (49 milliards de francs). Cet accord intervient après deux mois de négociations, qui ont fait monter les enchères.

Il s'est conclu selon les termes financiers avancés dimanche dernier par l'Américain: chaque actionnaire de Shire pourra recevoir d'AbbVie 24,44 livres en numéraire par action qu'il possède, plus 0,896 action du nouvel ensemble constitué.

Cette offre ferme valorise le titre Shire à hauteur de 53,19 livres, soit 53% de plus que sa valeur du 2 mai, juste avant la première proposition informelle d'AbbVie. Le groupe américain avait alors proposé 39,50 livres par titre, mais la direction de Shire avait refusé. AbbVie a ensuite revalorisé plusieurs fois ses avances, jusqu'à une cinquième offre dimanche qui a convaincu Shire.

A l'issue de l'opération, qui doit encore recevoir l'approbation des autorités de la concurrence et des actionnaires des deux groupes, les actuels propriétaires de Shire disposeront d'environ 25% du nouvel ensemble. Celui-ci sera contrôlé à 75% par les détenteurs des titres AbbVie.

Perte de brevets

Basé en Irlande et coté à Londres, Shire dispose d'un portefeuille très lucratif de traitements contre l'hyperactivité et les maladies rares, d'autant qu'il vient de remporter une bataille devant la justice américaine contre des fabricants de génériques qui souhaitaient copier son médicament vedette contre l'hyperactivité, Vyvanse, protégé jusqu'en 2023.

Issue d'une scission d'Abbott en janvier 2013, AbbVie est pour sa part spécialisée dans la lutte contre le cancer, le sida, l'excès de cholestérol et certaines maladies infantiles, mais se trouve confrontée à la perte de brevets. Son chiffre d'affaires a atteint 18,8 milliards de dollars en 2013 .

/ATS


Actualisé le