Actavis supprime la moitié des emplois de son siège zougois

Le groupe pharmaceutique américain Actavis va supprimer la moitié des emplois de son siège international de Steinhausen (ZG). Sur un total de 134 collaborateurs, le troisième producteur mondial de médicaments génériques conservera entre 60 et 67 postes sur son site zougois.

Quelque 33 à 40 employés seront licenciés, a communiqué mercredi Actavis, confirmant ainsi une information publiée par la "Neue Luzerner Zeitung". Les autres réductions de postes interviendront par des transferts de collaborateurs sur d'autres sites.

La firme américaine entend achever son plan de restructuration d'ici à la fin de 2014, une première vague de départs étant prévue au terme de l'année en cours, précise le communiqué. Le groupe Actavis, né du rachat en octobre 2012 de la société zougoise Actavis par l'américaine Watson, dit avoir procédé à une analyse en profondeur de son site zougois afin de lui conférer une structure "plus appropriée".

Rachat américain

Pour mémoire, en avril 2012, le fabricant de médicaments génériques américain Watson avait annoncé le rachat du concurrent Actavis pour 4,8 milliards de francs. Le siège commercial international de Steinhausen a été maintenu pour soutenir les activités en Europe, au Moyen-Orient, en Afrique, en Asie et dans la région du Pacifique.

Au printemps dernier, Actavis a annoncé l'acquisition de l'irlandais Warner Chilcott dans le cadre d'une transaction en actions d'un montant de 8,5 milliards de dollars (8,3 milliards de francs). L'opération donne ainsi naissance à un groupe pesant environ 11 milliards de dollars de chiffre d'affaires.

/SERVICE


Actualisé le