Affaire Hildebrand: le MPC ouvre une enquête pénale

Le Ministère public de la Confédération (MPC) a ouvert une enquête pénale dans le cadre de l'affaire Hildebrand, a indiqué jeudi sa porte-parole Jeannette Balmer, confirmant une information publiée dans la "Weltwoche". Toujours dans le cadre de l'affaire Hildebrand, le Ministère public zurichois va bientôt conclure une procédure ouverte contre le député du parlement thurgovien UDC Hermann Lei.

Le MPC conteste par contre que la procédure ouverte vise à la fois l'ancien président de la Banque nationale suisse (BNS) Philipp Hildebrand et l'ancien président du conseil de banque de la BNS Hansueli Raggenbass, comme l'affirme la "Weltwoche". Le MPC n'a pas ouvert de procédure contre M. Raggenbass, a encore indiqué la porte-parole.

Toujours dans le cadre de l'affaire Hildebrand, le Ministère public zurichois va bientôt conclure une procédure ouverte contre le député du parlement thurgovien UDC Hermann Lei avec une ordonnance pénale. Son avocat Valentin Landmann a confirmé l'information de la "Weltwoche" et du "Blick".

Données bancaires

M. Lei est dans le collimateur de la justice pour avoir donné à la "Weltwoche" des copies des listings bancaires de Philipp Hildebrand.

L'avocat pense que le Ministère public zurichois va se prononcer pour une peine pécuniaire avec sursis pour complicité de violation du secret bancaire et pour tentative d'incitation à la violation du secret bancaire. Il va faire recours contre l'ordonnance pénale, a-t-il annoncé.

Si un recours est déposé, l'affaire sera traitée devant les tribunaux, a indiqué à l'ats la porte-parole du procureur général du canton de Zurich, Corinne Bouvard.

/SERVICE


Actualisé le