Alstom: Johann Schneider-Amman confiant pour l'emploi en Suisse

Le projet d'alliance industriel du groupe français Alstom avec l'américain General Electric (GE), officialisé dimanche, n'inquiète pas outre mesure Johann Schneider-Ammann. Le conseiller fédéral ne voit pas de danger planer sur les quelque 6500 emplois d'Alstom en Suisse.

Alstom est fortement implanté en Argovie dans le domaine des turbines à gaz, avec un siège d'activité installé à Baden. La multinationale hexagonale n'est ni plus ni moins que le premier employeur privé du canton, avec environ 6300 collaborateurs.

"Je suis confiant de voir ces activités être poursuivies et par la même occasion de voir les emplois maintenus", a indiqué le ministre de l'économie qui s'exprimait dans la matinée sur les ondes de la radio publique alémanique SRF.

En discutant avec la direction d'Alstom, Johann Schneider-Ammann dit avoir eu le sentiment que les Français savaient très bien quel rôle jouait la filiale helvétique au sein du groupe. Alstom est actif à la fois dans le secteur de l'énergie et dans celui du transport ferroviaire en tant que concepteur du TGV notamment.

Gouvernement argovien

Du côté des autorités cantonales argoviennes, le conseiller d'Etat en charge de l'économie, Urs Hofmann, dit vouloir maintenant chercher à établir le contact avec GE. Il s'agit de montrer au géant américain les avantages de la place industrielle suisse, a-t-il expliqué dans le cadre de la même émission radiophonique.

Dimanche soir, Alstom a donné son accord au projet d'alliance avec General Electric dans ses activités énergie. Pour sa part, l'Etat français a conclu un accord avec Bouygues pour pouvoir entrer au conseil d'administration d'Alstom dès que l'alliance sera finalisée.

L'Etat s'est octroyé environ deux ans pour racheter les 20% du capital qu'il convoite à Bouygues ou sur le marché et devenir le principal actionnaire d'Alstom. Entre-temps, Bouygues lui cède ses droits de vote au conseil d'administration, ont précisé Bouygues et le ministère de l'Économie dans des communiqués séparés.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus