Apple réussit un gros coup sur le marché des smartphones en Chine

Apple a réussi un gros coup en annonçant dimanche avoir conclu un partenariat sur la vente de l'iPhone avec China Mobile, le plus important opérateur mondial de téléphonie mobile. Les modalités financières de l'accord n'ont pas été divulguées.

Il devrait en tout cas permettre au groupe informatique américain de séduire des millions de nouveaux utilisateurs sur l'immense marché chinois. Cela pourrait se chiffrer en milliards de dollars de revenus.

China Mobile est le plus gros opérateur de téléphonie mobile au monde avec plus de 750 millions d'abonnés. "La Chine est un marché extrêmement important pour Apple," a déclaré le PDG Tim Cook, cité dimanche dans un communiqué commun aux deux sociétés.

Une coopération de plusieurs années est prévue avec China Mobile, un des derniers grands opérateurs de la branche ne proposant jusqu'ici aucun iPhone dans son offre. En cause: la norme 3G utilisée par cette société chinoise. Avec la norme la plus récente de téléphonie mobile (LTE), cet obstacle disparaît.

Impulsion décisive

Grâce à cet accord, Apple devrait connaître une impulsion décisive sur le gigantesque marché chinois, sur lequel il est implanté depuis quelques années. Celui-ci reste dominé par des constructeurs locaux de téléphones portables bon marché mais aussi par les compagnies telles que Lenovo, ZTE et Huawei.

Apple avait jusqu'ici des partenariats dans ce pays avec deux opérateurs moins importants, China Unicom et China Telecom. Les discussions avec China Mobile duraient depuis des années, et achoppaient notamment sur les volumes minimaux de ventes exigés par Apple. Les deux derniers modèles d'iPhone, le 5S et le 5C, seront disponibles chez China Mobile dès le 17 janvier.

Marché prioritaire

La Chine est le seul pays, avec les Etats-Unis, à peser plus de 10% de le chiffre d'affaires mondial d'Apple. Les ventes du groupe y ont atteint au total 25,4 milliards de dollars sur l'exercice clos fin septembre, soit 13% de plus que l'année précédente.

Elles ont toutefois fléchi sur la deuxième moitié de l'exercice (-4%). L'accord avec China Mobile devrait les relancer.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes