ArcelorMittal et Nippon Steel rachètent une usine ThyssenKrupp

Le géant de la sidérurgie ArcelorMittal va racheter aux côtés de Nippon Steel & Sumimoto Metal une usine de production d'acier pour l'automobile située aux Etats-Unis au conglomérat industriel allemand ThyssenKrupp pour 1,55 milliard de dollars (1,4 milliard de francs). La transaction va donner lieu à une coentreprise à 50/50.

Celle-ci sera financée par une combinaison d'émission de dette et par des capitaux propres, explique ArcelorMittal dans un communiqué. L'usine de TK Steel USA, située à Calvert, en Alabama (sud), dispose d'une capacité de production de 5,3 millions de tonnes par an, principalement à destination des secteurs de l'automobile et de la construction.

La transaction inclut aussi un accord de six ans pour acheter deux millions de tonnes de plaques d'acier par an à TK CSA, une usine du conglomérat allemand située à Rio de Janeiro, au Brésil.

Le quotidien japonais "Nikkei" écrivait mercredi que le site, lancé en 2010, aurait coûté 3,3 milliards de dollars au taux de change actuel, se révélant un gouffre financier pour ThyssenKrupp.

ArcellorMittal et Nippon Steel opèrent déjà conjointement une aciérie dédiée à l'automobile aux Etats-Unis, dans l'Etat de l'Indiana (nord), dotée d'une capacité de 2 millions de tonnes par an. Les deux partenaires sont néanmoins confrontés à un déficit de production qui les motive à vouloir acheter l'usine de l'Alabama, précisait "Nikkei" mercredi.

Le marché de l'automobile américain se porte bien et devrait continuer à croître dans les années à venir, ce qui fournit des perspectives prometteuses aux groupes sidérurgiques aux Etats-Unis.

/ATS


Actualisé le