Bank of America passe encore un accord avec Freddie Mac

Bank of America (BofA) a conclu un accord à l'amiable avec Freddie Mac. Elle met ainsi fin à ses litiges liés aux prêts immobiliers à risque avec l'organisme de refinancement hypothécaire para-public et son institution jumelle Fannie Mae.

La banque américaine indique, dans un communiqué publié lundi, qu'elle va verser 404 millions de dollars (366,2 millions de francs) à Freddie Mac, sous tutelle de l'Etat depuis septembre 2008, pour mettre fin à un litige portant sur "la représentation et les garanties liées" à 716'000 prêts qu'elle lui a vendus entre 2000 et 2009.

L'accord à l'amiable vise à "indemniser Freddie Mac des pertes passées et de potentielles pertes futures", explique le communiqué, qui précise que ce montant est "entièrement provisionné".

"Nous sommes heureux d'être parvenus à cet accord avec Bank of America, ce qui permet aux deux entreprises d'aller de l'avant", commente le directeur général de "Freddie", Donald Layton.

En juillet 2011, BofA avait déjà signé un accord similaire avec Freddie Mac, portant sur 1,35 milliard de dollars, mais il ne couvrait que les prêts hypothécaires consentis par sa filiale Countrywide, rachetée juste avant la crise.

Début janvier, Bank of America avait aussi accepté de verser le montant gigantesque de 11,6 milliards de dollars à Fannie Mae, également pour mettre fin à des poursuites liées à des prêts hypothécaires qu'elle lui avait vendus avant la crise.

L'accord de lundi et les règlements amiables avec Fannie Mae "mettent fin à tous les litiges en cours liés à des prêts vendus par Countrywide et Bank of America" à "Fannie" et "Freddie" jusqu'à fin 2008.

Faillite frôlée

Fannie Mae et Freddie Mac ont frôlé la faillite pendant la crise à cause de milliers de prêts de mauvaise qualité octroyés à des ménages insolvables et qui ont été rachetés à de multiples banques. Lorsque le marché immobilier américain s'est effondré à partir de 2007, ces prêts et les titres financiers qui y étaient adossés ont perdu toute valeur.

En Suisse, UBS a également passé un accord avec Fannie Mae et Freddie Mac en juillet dernier. Le numéro un bancaire helvétique a versé près de 415 millions de dollars au premier et 470 millions au second pour régler le litige qui l'opposait aux deux organismes.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus