Clôture: juste négatif, budget américain en point de mire

La Bourse suisse a fini sur une note légèrement négative vendredi, mais en dessus des plus bas du jour. Après une ouverture positive dans le sillage des indications préalables de Wall Street, le SMI a viré au rouge et accentué ses pertes après une décevante levée de fonds par l'Italie et une baisse du climat de confiance des consommateurs américains.

Dans l'ensemble, la séance de vendredi a été calme et les investisseurs sont restés sur la retenue avec la question toujours pas résolue du budget américain. L'Italie a levé des fonds à moyen et long termes. Pour un emprunt de 10 ans, elle a dû accepter un intérêt un peu plus élevé.

Aux Etats-Unis, démocrates et républicains s'écharpent toujours sur les conditions pour augmenter le plafond de la dette américaine. Sur les marchés, les incertitudes à propos d'un accord de dernière minute sont plus élevées que ces dernières années, mais on s'attend tout de même à ce qu'un accord soit trouvé, selon un observateur.

Le Swiss Market Index (SMI) a perdu 0,08% à 8055 points. Le SLI a cédé 0,07% à 1229,96 points et le SPI 0,07% à 7640,72 points. Sur les 30 blue chips, 17 ont reculé et 13 progressé. Sur une semaine, le SMI a perdu 0,6%.

SPS a reculé de 1%, suivi par Transocean, Clariant et ABB, tous en baisse de 0,7% à 0,9%. Avec un recul de 0,8% à 67,95 francs, Holcim a souffert d'une réduction de recommandation par HSBC à "neutral" de "overweight" et abaissé l'objectif de cours à 72 de 77 francs en raison de la faiblesse des affaires en Inde.

Adecco et Actelion dans le camp des gagnants

Swisscom a aussi perdu 0,8%. Dans une interview, le chef des finances de l'opérateur contrôlé majoritairement par la Confédération, Mario Rossi, a confirmé que les actionnaires ne doivent pas s'attendre à une augmentation de dividende au titre de l'exercice en cours.

Les financières et les poids lourds défensifs se trouvent dans le milieu du peloton. UBS (-0,5%) et Novartis (-0,4%) ont cédé un peu de terrain. Novartis a été retiré de la "Most Preferred List" d'UBS. Julius Baer (-0,3%) a annoncé après la clôture faire l'objet d'une plainte en dommages-intérêts à Singapour, plainte qu'elle conteste. CS a gagné 0,6%, Roche 0,4%.

Dans le camp des gagnants, on relève Adecco (+1,8% à 64,20 francs) et Actelion (+1,7%). Goldman Sachs a relevé sa recommandation pour Adecco à "buy" de "neutral" et l'objectif de cour à 79 de 56,50 francs.

Les données économiques européennes s'améliorent continuellement ces derniers temps et Adecco devrait profiter de la reprise. UBS a placé Actelion dans sa "Most Preferred List". Les analystes s'attendent à une homologation d'Opsumit par la FDA vers la mi-octobre.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus