Des crédits hypothécaires bientôt moins attractifs

Les crédits hypothécaires ne seront bientôt plus aussi attractifs pour les banques. Dès le 30 juin, celles-ci devront doubler leurs fonds propres dans ce domaine. Le Conseil fédéral a pris cette décision de lutte contre la surchauffe immobilière à la demande de la Banque nationale suisse (BNS).

Les banques seront tenues de faire passer de 1% à 2% la couverture en fonds propres de leurs créances hypothécaires, a communiqué jeudi le Conseil fédéral. Le gouvernement avait activé pour la première fois le volant anticyclique en février 2013 après d'autres mesures visant à lutter contre la hausse des prix.

Selon la BNS, le durcissement de la mesure est nécessaire. Dans le contexte actuel de taux bas, l'augmentation constante des crédits hypothécaires et des prix de l'immobilier résidentiel a encore accentué les déséquilibres qui représentent un risque considérable pour la stabilité de l'économie et du secteur bancaire.

Pas pour les entreprises

Le relèvement du volant anticyclique vise uniquement les crédits hypothécaires destinés au financement d'immeubles d'habitation. Il ne touche pas les autres crédits, notamment ceux qui sont octroyés aux entreprises. Mais toute l'économie devrait ainsi mieux résister aux risques liés à une croissance excessive des crédits tout comme freiner la hausse des hypothèques et des prix de l'immobilier.

Ces dernières années, l'endettement lié aux crédits hypothécaires a atteint un niveau préoccupant par rapport aux revenus. Les prix des habitations ont également grimpé dans une mesure non justifiée par l'évolution démographique ou la hausse des revenus.

Le rapport entre les prix et les loyers des immeubles a atteint un niveau inégalé depuis le boom de l'immobilier à la fin des années 1980. Sans compter qu'il existe toujours des indices d'une forte propension des banques à prendre des risques lors de l'octroi de crédits hypothécaires.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus