Des fruits et légumes "bio" issus de semences conventionnelles

Les fruits et légumes vendus sous le label "bio" ne le sont pas toujours à 100%. Une partie de la production est issue de plants et semences conventionnels. Cette situation est insatisfaisante aux yeux de Bio Suisse, mais conforme à la loi, réplique l'Office fédéral de l'agriculture (OFAG).

L'agriculture bio, qui a généré chiffre d'affaires de 1,83 milliard de francs en 2012, est victime de son succès: l'offre ne suit pas toujours la demande. En particulier en ce qui concerne les plants et semences bio, révèlent les magazines "Saldo" et "Bon à savoir" publiés mercredi.

Pour pallier ce problème, les producteurs bio peuvent utiliser des plants et semences conventionnels moyennant une demande de dérogation à l'Institut de recherche de l'agriculture biologique (FiBL), basé à Frick en Argovie. Lorsqu'il n'existe pas ou trop peu de semences bio pour certaines variétés de légumes, les agriculteurs n'ont même pas besoin d'une autorisation.

Près de 1000 demandes en 2013

Près de 1000 demandes ont été déposées l'an passé, a confirmé le FiBL, précisant qu'une demande est obligatoire dès lors que la semence bio existe. Pour les cas où il n'existe pas de plants ou semences bio, le FiBL ne dispose d'aucune statistique sur le nombre d'exceptions utilisées par les agriculteurs.

Pour l'OFAG, cette situation est connue et légale. Mais il nuance: sur les 6000 producteurs bio qui utilisent de la semence ou des plants pour quelque 20 sortes de légumes, on ne compte que 1000 demandes de dérogations, signe que l'approvisionnement en matériel de base biologique est bon", selon l'office.

Autre son de cloche chez Bio Suisse qui critique de longue date le manque de semences biologiques. L'organisation estime cependant que l'utilisation de semences conventionnelles n'a qu'un impact minime sur le produit final cultivé sans engrais chimiques. L'organisation consacre néanmoins 100'000 francs par année à l'amélioration de la situation.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes