Des ouvriers payés moins de 4 francs de l'heure sur un chantier

Le syndicat Unia a bloqué jeudi matin un gros chantier à Aclens (VD). Des ouvriers détachés par une entreprise portugaise recevaient des salaires inférieurs de 80% à la CCT. L'entreprise adjudicataire allemande s'est engagée à les payer au tarif suisse.Ces travailleurs étaient payés 3,15 euros de l'heure (3,78 francs), à peine un cinquième du salaire minimum prévu par la convention collective (CCT) de la maçonnerie, a dénoncé Unia. Le syndicat a envoyé à l'entreprise portugaise des mises en demeures concernant quatre ouvriers, en exigeant le paiement du salaire dû selon la convention. /SERVICE


Actualisé le