Divorce à 995 millions de dollars pour un magnat du pétrole

Le magnat du pétrole Harold Hamm devra verser près d'un milliard de dollars à son ex-femme Sue Ann dans le cadre d'une procédure de divorce, un record dans l'histoire américaine. Au palmarès mondial, il figure au quatrième rang des divorces les plus coûteux.

Harold Hamm est l'un des hommes les plus riches des Etats-Unis. Sa participation dans Continental Resources (68%) représente près de 14 milliards de dollars, selon le magazine "Forbes" qui le classe à la 33e place (sur 400) des Américains les plus fortunés.

Las, le magnat de 68 ans devra payer 995'481'852 dollars à son ex-épouse, 58 ans, selon le jugement prononcé par Howard Haralson, juge d'un tribunal de l'Oklahoma, dans le sud des Etats-Unis.

Dans le détail, et après avoir déjà payé 22 millions de dollars, il devra débourser 322'731'842 dollars avant le 31 décembre, puis verser à son ex-épouse une "pension mensuelle de 7 millions de dollars à partir du 20 janvier 2015 et avant le 20 de chaque mois" jusqu'à ce que la somme totale (650 millions de dollars) soit atteinte. Harold Hamm peut faire appel.

Le magazine "Time" avait inclus l'homme dans sa liste annuelle des 100 personnes les plus influentes en 2012, notant qu'il a su faire prospérer son entreprise grâce à l'exploitation du gaz de schiste.

Record établi à Genève

Dans la liste des divorces les plus onéreux de la planète, Harold Hamm est devancé par trois autres milliardaires. Bernie Ecclestone, s'est vu condamné en 2009 à verser entre 1 et 2 milliards de dollars à son ex-femme Salvica. Jocelyn Wildenstein a obtenu 2,5 milliards de dollars en divorçant d'Alec Wildenstein, en 1998.

La première place du classement revient au patron du club de football AS Monaco Dmitry Rybolovlev qui a été contraint de verser 4'020'555'987,20 francs lors de son divorce d'avec Elena Rybolovlev, prononcé à Genève en mai de cette année.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus