Doris Leuthard en visite de travail en Arabie Saoudite

Doris Leuthard s'est rendue deux jours à Ryad afin d'intensifier la coopération entre la Suisse et l'Arabie Saoudite. Accompagnée de représentants de l'économie, la conseillère fédérale s'est notamment intéressée au secteur des infrastructures, en plein développement dans le royaume.

"Comme la Suisse, l'Arabie Saoudite est en train d'augmenter sa part d'énergie renouvelable ainsi que l'efficacité énergétique", a fait savoir mardi le Département de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) dans un communiqué. Ryad mise notamment sur l'énergie solaire.

La cheffe du DETEC a abordé la réorganisation de l'approvisionnement énergétique avec le ministre du pétrole et des ressources minières, Ali al Nuaimi, et évoqué avec lui les possibilités de coopération dans le secteur de l'énergie. Les technologies que développe la Suisse pour optimiser l'efficacité énergétique retiennent l'attention de Ryad.

Dans le domaine de l'eau, l'Arabie Saoudite s'est montrée intéressée par les techniques que proposent les entreprises helvétiques, dont celles visant à améliorer la distribution. Avec le ministre en charge de l'eau et de l'électricité, Abdullah al Hussain, Doris Leuthard a convenu d'une "coopération institutionnalisée" en la matière.

Sécurité du transport

Enfin, la conseillère fédérale a discuté des infrastructures de transport avec le ministre responsable du dossier, Jubarah Eid al Souraissary. L'Arabie Saoudite planifiant une "extension massive de son réseau ferroviaire", M. al Souraissary désirerait approfondir avec la Suisse les échanges relatifs à la sécurité et aux normes du transport.

En marge des ces discussions, Mme Leuthard a rendu une "visite de courtoisie" au prince héritier de la famille royale Salman bin Abdulaziz al Saoud. Elle a évoqué la situation internationale et le rôle de l'Arabie Saoudite dans la région.

La conseillère fédérale s'est également entretenue avec des femmes du Conseil de la Choura, assemblée consultative dotée de fonctions parlementaires. Elle a abordé notamment les technologies de l'information et de la communication, ainsi que les aspects environnementaux.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes