Easyjet étend son activité à Bâle-Mulhouse

Easyjet étoffe son activité à l'aéroport de Bâle-Mulhouse. La compagnie aérienne britannique à bas coûts va y stationner un nouvel appareil, soit le neuvième sur la base rhénane. L'investissement se chiffre à 50 millions de dollars (45 millions de francs) et permettra de créer 35 nouveaux emplois.

Le nouvel appareil rejoindra le tarmac rhénan à fin mars 2014, a indiqué mercredi Easyjet devant la presse à Bâle. Il devrait permettre de transporter près de 250'000 passagers supplémentaires. L'an passé, le transporteur britannique détenait une part de marché de 51% à l'EuroAirport de Bâle-Mulhouse (EAP).

Avec ce nouvel appareil, easyJet comptera au total 22 aéronefs basés en Suisse, les treize autres se trouvant à l'Aéroport international de Genève. A Bâle, la compagnie emploie près de 300 personnes, le total pour la Suisse étant de 800 postes.

A compter de l'horaire d'hiver, le réseau des destinations d'easyJet viendra s'enrichir des vols vers la ville polonaise de Cracovie. Dès l'été 2014, il s'étendra à Reykjavik, Brindisi, dans le sud de l'Italie, Séville, en Espagne, Montpellier et Bastia. En revanche, la compagnie ne reliera plus Bâle à Istanbul et Düsseldorf. Avec 46 destinations, le nombre de vols par semaine passera de 466 à 515.

Confiance de mise

EasyJet se veut confiant pour son avenir sur l'EAP, la France et la Suisse présentant un nombre de passagers voyageant avec des compagnies à bas coûts inférieur à la moyenne européenne. Alors que cette dernière se chiffrait l'an passé à 43%, ce taux s'est fixé à 29% en Suisse et 26% en France. Les voyages d'affaires représentent 18% du total à l'EAP.

Actuellement, easyJet exploite une flotte de 213 appareils et compte un total de 612 destinations dans plus de 30 pays. Le transporteur britannique, qui emploie quelque 8000 salariés, domine le marché des aéroports de Genève, Bâle-Mulhouse, Londres Gatwick et Milan.

/SERVICE


Actualisé le