Echec de l'initiative pour rétablir les anciennes lignes de tram

A Genève, l'initiative législative cantonale demandant le rétablissement des lignes de tram existant avant la restructuration du réseau de décembre 2011 a échoué. L'Association des usagers des TPG et des transports publics (UTPG) n'a pas obtenu les 7232 signatures requises.

"Nous envisageons de transformer l'intiative 'Rendez-nous nos trams!' en pétition qui sera remise au Grand Conseil", a indiqué vendredi Christian Zaugg, membre de l'UTPG et député d'Ensemble à gauche, interrogé par l'ats. L'échéance du délai de récolte des signatures était fixée au 2 janvier prochain.

Lancée fin août, l'initiative s'opposait à la réduction du nombre de lignes de tram. Outre l'inscription dans la loi sur le réseau des transports publics des sept lignes qui existaient avant décembre 2011, le texte demandait la réalisation d'une ligne Cornavin-Rive par le pont du Mont-Blanc et d'une autre Rive-Bel-Air, par la rue du Rhône. Il prévoyait un investissement de 80 millions de francs par an sur six ans.

Le nouveau réseau avait suscité de vives critiques lors de sa mise en place et a coûté sa place à la conseillère d'Etat en charge de la Mobilité Michèle Künzler lors des élections cantonales de l'automne. Les multiples transbordements mal conçus avaient été pointés du doigt. Un expert mandaté par la Ville de Genève avait également critiqué l'option retenue par les TPG.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus