Emploi et croissance au menu du G20 en Australie

Les ministres des Finances des pays du G20 ont entamé samedi une réunion de deux jours en Australie, pays hôte. Les grands argentiers sont "déterminés" à faire plus pour l'emploi et la croissance mondiale dans une passe difficile.

Rassemblés à Cairns, ville de la côte est australienne, les ministres et gouverneurs des banques centrales des nations du G20 doivent examiner notamment leur objectif de croissance pour les cinq prochaines années et des mesures de lutte contre l'optimisation fiscale, un thème cher à la France.

"Nous sommes déterminés à rendre le monde meilleur, à développer la croissance de l'économie mondiale, créer plus d'emplois et des emplois mieux payés, construire des infrastructures pour permettre aux enfants d'avoir une eau de meilleure qualité, une éducation et des soins médicaux", a déclaré le Trésorier australien Joe Hockey, en ouvrant les débats.

L'Australie assure la présidence tournante du G20, dont la réunion de Cairns sera suivie en novembre par un sommet des chefs d'Etat et de gouvernement à Brisbane, autre ville de la côte est australienne.

Poutine certainement invité

Les bonnes intentions risquent d'être compromises par la situation économique qui s'est détériorée ces derniers mois et menace quelque peu l'objectif de croissance annoncé par les ministres des Finances du G20 lors d'une précédente réunion en février à Sydney.

Par ailleurs, le président russe Vladimir Poutine devrait participer au sommet du G20 en novembre à Brisbane, a indiqué samedi l'Australie. Le souhait d'un grand nombre de pays de l'organisation serait ainsi respecté, malgré la politique de Moscou en Ukraine.

/ATS


Actualisé le