Employeur préféré: Google passe devant Nestlé pour les étudiants

Google est désormais l'employeur préféré en Suisse aussi des étudiants et jeunes professionnels en sciences économiques. Le géant de l'Internet a détrôné pour la première fois Nestlé dans le sondage réalisé par la société de conseil suédois Universum.

La multinationale de l'alimentation veveysanne a cédé son premier rang dans la catégorie "Sciences économiques", selon le classement 2014 des employeurs les plus attractifs publié jeudi. Quelque 11'150 futurs diplômés ont participé à l'enquête helvétique. Le numéro un des moteurs de recherche reste d'ailleurs la firme la plus prisée auprès des jeunes d'autres pays sondés.

Grandes banques au "top 5"

Derrière Google et Nestlé, UBS (3e) et Credit Suisse (4e) conservent leur entrée au "top 5" des jeunes économistes, rejoints par la société d'audit et de conseil PWC. Sa concurrente Ernst & Young a quant à elle perdu sa 6e place et se voit exclue du "top 10".

Google reste plébiscité par les étudiants en informatique. Deux futurs informaticiens sur trois rêvent de rejoindre la firme américaine, devant IBM et Microsoft. Dans cette catégorie, le centre de recherches nucléaires CERN a ravi à Swisscom sa 4e place.

Parmi les futurs ingénieurs, ABB confirme son rang de favori, même si le groupe d'électrotechnique a perdu des points. Ici encore, Google s'est hissé de la 4e à la 2e place. Surprise de l'année précédente, les CFF ont défendu quant à eux leur 3e position.

La palme aux hôpitaux

Pour la première fois, les étudiants en santé et médecine ont pu désigner leur employeur idéal. L'hôpital universitaire de Berne remporte haut la palme, suivi par celui de Zurich et la clinique Hirslanden. Hors milieu hospitalier, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) se classe 6e.

Les futurs spécialistes en sciences de la vie font quant à eux preuve de constance dans leur choix. Les deux multinationales suisses de la pharma Novartis et Roche demeurent respectivement numéro un et deux, bien que l'écart entre eux se soit réduit.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus