Energie: Groupe E retrouve les chiffres noirs

Groupe E a retrouvé la zone bénéficiaire l'an passé. Le distributeur romand d'électricité a dégagé un bénéfice net de 38 millions de francs, contre une perte de 183 millions en 2012.

Pour rappel, la firme avait pâti de l'impact négatif de ses participations en 2012. Une dévaluation des actifs d'Alpiq notamment avait grevé ses résultats.

L'amélioration de l'an dernier découle de "l'excellente performance opérationnelle de toutes les sociétés du groupe", relève ce dernier. Lequel affirme, du reste, avoir souffert des prix de l'électricité historiquement bas et d'une forte concurrence avec, pour conséquence, la perte d'importants clients.

Son chiffre d'affaires a ainsi reculé de 4,2% à 592 millions de francs pour un résultat opérationnel (EBIT) en baisse de 13 millions à 38 millions.

Hausse de l'hydroélectricité

Quant à la production, elle s'est légèrement contractée, passant de 1300 GWh à 1228 GWh. La hausse de la production hydroélectrique a partiellement compensé la baisse de la production thermique.

Les ventes d'électricité aux clients finaux et aux partenaires dans les cantons de Fribourg, Neuchâtel et Vaud, où le groupe est actif, ont, pour leur part, diminué de 5%. En cause: "des volumes moindres fournis aux revendeurs", explique la firme.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus